Accueil > Parents & colos > Comment gérer le stress du départ de mon enfant en colonie de vacances

Comment gérer le stress du départ de mon enfant en colonie de vacances

Bien souvent, et je suis la première concernée, la colonie de vacances provoque des vagues de stress au sein de la famille. Mais malgré ce qu’on pourrait penser, les parents stressent bien plus que l’enfant lui-même.

Pourtant, on le sait, on l’a entendu de la bouche d’amis proches : « tout se passe bien, c’est génial ».
Mais voilà, c’est viscéral, on angoisse de son absence et de notre absence à ses côtés. Alors on souffle un bon coup et on tente de se détendre.

Pour commencer : on organise ça comme il faut

Hé oui, envoyer son enfant dans une colonie de vacances qui propose du kayak alors que notre héritier n’est pas franchement fana de sports aquatiques, ça peut paraître d’une logique implacable, mais parfois, on réfléchit bizarrement.

Bien préparer le départ de son enfant en groupe de colonie de vacances

Choisir une colo adaptée à notre enfant selon qu’il soit baroudeur, téméraire, touche à tout ou plutôt cérébral.

Notre enfant va bien nous aider dans ce choix, et rien qu’à voir sa mine ravie une fois le choix fait, ça devrait nous détendre un peu.

Encouragez votre enfant à préparer ses vacances

Outre les affaires « de base » pour son confort, que nous déciderons nous, en tant que parents attentifs, on peut l’emmener faire les courses avec vous et lui faire choisir une nouvelle brosse à dent, un dentifrice tout neuf, un gel douche qui sent la pomme et accepter qu’il embarque son T-Shirt préféré, même si on a un peu peur qu’il l’abîme ou le perde.

Valise-Enfance-Enfants-Colonie-UCPA@lunapart365project

 La bonne idée c’est de laisser choisir l’enfant.

Et on peut même le mettre à contribution pour écrire son nom sur toutes ses affaires avant de les ranger dans la valise.
Savoir que son enfant ne part pas « à l’aveugle » et est bien prêt devrait nous rajouter quelques points au niveau de la confiance.

Enfin parti, maintenant on profite

Oui, il est parti une semaine, oui, il est loin. Mais même si on a un peu la boule au ventre, ça ne nous arrive pas non plus tous les jours de se retrouver sans enfant

Colonie-Enfance-Enfants-UCPA-Parents-Repos

donc on profite nous aussi pour souffler

Se faire un ciné, un resto, quatre apéros et un bain sans personne qui toque à la porte pour savoir où sont ses pantoufles.
Ça nous détendra, ça fera passer le temps plus vite et peut être qu’on se rendra compte que ça nous fait même du bien !
Et presque à chaque fois on redécouvre des plaisirs simples que l’on avait oublié.

Et enfin, on prend contact avec notre enfant

Aujourd’hui plus que jamais, la technologie est l’amie du parent dont l’enfant est parti en colo.

Colonie-UCPA-Enfants-Enfance

On a accès à toutes les photos et vidéos durant leur séjour

La bonne astuce pour se faire une idée de l’ambiance dans laquelle évolue notre enfant : quotidien, « boum », activités, on regarde par le trou de la serrure, et ça rassure.
Peut-être même qu’on va le voir apparaître sur certains plans, et ça c’est chouette !

Première colo UCPA Cirque Enfance Vacances

On peut également y laisser de petits messages, à destination de notre progéniture, qui seront imprimés et distribués.

Il y a aussi le célèbre serveur vocal de la colo. Celui sur lequel le directeur, l’animateur ou même les enfants laissent un message pour raconter leurs histoires de colo.
C’était ce qui existait avant l’ère du numérique, et ça reste un moyen sympa d’avoir des nouvelles.

Colos-enfance-enfants

Si jamais on veut vraiment parler au téléphone, évidemment, on peut toujours s’adresser au directeur, sans forcément avoir l’enfant.

Il faut savoir que pour les plus petits, les portables ne sont pas autorisés, ou seulement sur un créneau spécifique. Ils sont gardés dans le bureau du directeur le reste du temps. Et évidemment, il reste la bonne vieille carte postale. Un grand classique, mais un incontournable, qui fait toujours autant plaisir, même à l’heure de la messagerie instantanée.

Alors ? Vous êtes un peu rassurés ? Ça va aller, vous verrez… Inspirez… Respirez !

Natacha Guilbert

À propos de l'auteur :

Maman de deux enfants "et demi" façon mère-poule, je me pose toujours 3000 questions qui peuvent provoquer autant d'angoisses. J'essaie de répondre à tout ça sur le blog de manière détendue pour apaiser le parent stressé qui sommeille en chacun de nous.  Voir l'auteur >

Partager

Imprimer Partager par mail Facebook Twitter Google +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *