les 10 courses sur lesquelles se challenger
Accueil > Trail > 10 courses sur lesquelles se challenger

10 courses sur lesquelles se challenger

Participer à une course de trail, c’est se battre contre soi-même plutôt que contre les autres. Arriver à finir est déjà un objectif pour certains, tandis que d’autres chercheront à finir dans un laps de temps donné. Dans tous les cas, les occasions ne manquent pas, en France et à l’étranger de venir se tester sur des parcours plus ou moins connus. En voici dix.

L’incontournable : l’UTMB

Vous la connaissez certainement mais on ne pouvait pas ne pas en parler ! L’Ultra-Trail du Mont-Blanc c’est LA course mythique, le graal de tous les traileurs. S’il faut un entraînement sérieux, souvent sur plusieurs années et grande implication pour pouvoir se frotter à ses 171 kilomètres et à ses 10 000 mètres de dénivelés, d’autres courses sont plus courtes.

Course incontournable UTMB

C’est le cas de l’OCC (Orsières-Champex-Chamonix) : 56 kilomètres et 3500 mètres de dénivelé.

Plus courte ne veut pas forcément dire plus facile, mais l’entraînement sera moins exigeant que pour une course longue. L’OCC est donc déjà un bon challenge pour le coureur qui veut profiter de l’ambiance de folie de l’UTMB.

OCC Course la plus courte de l'UTMB

La plus barrée : la diagonale des fous à la Réunion

En octobre, c’est à la Réunion qu’il faut se rendre. Non pas pour se dorer la pilule au soleil, mais pour l’une des courses les plus folles à laquelle vous pourrez participer.

Diagonale des fous à la Réunion course barrée

Comme pour l’UTMB, c’est une course qui fait dans la démesure : 167 kilomètres pour 9700 mètres de dénivelé.

Et comme pour l’UTMB, ses petites sœurs sont plus accessibles à ceux qui ne veulent pas mettre quatre jours pour arriver au bout. La Mascareignes par exemple, c’est 64 kilomètres pour 3500 mètres de dénivelé et c’est déjà pas mal !

La mythique version soleil : la Pierra Menta d’été

La Pierra Menta, célèbre course de ski-alpinisme, possède sa version d’été pour le plus grand bonheur des traileurs.

Course Pierra Menta d'été

Sur trois jours, trois étapes se succèdent et la course se joue obligatoirement par équipe de deux. Le premier jour, c’est la mise en jambe sur 27km avec quelques passages aériens. La seconde est plus technique avec des passages encordés sur les arêtes. Enfin, le troisième jour est celui du sprint final de 13km.

Celle avec vue sur le lac : la Maxi-Race d’Annecy

La Maxi-Race d’Annecy, ce n’est pas une seule course mais plutôt une dizaine. Celle qui porte le nom de l’événement fait 85 kilomètres mais les plus acharnés pourront prendre part à l’ultra-race de 116 kilomètres et 7400 mètres de dénivelé.

Course Maxi-Race d'Annecy

Quant aux moins entraînés, la short race de 15 kilomètres pour 1000 mètres de montée leur conviendra parfaitement !

Vous êtes donc sûr de trouver votre bonheur dans ce cadre juste sublime entre lac et montagne.

La plus maritime : le Trail du bout du monde

Le trail du bout du monde a lieu là où on ne l’attend pas puisque c’est à la pointe bretonne que vous irez courir !

Course maritime Trail du bout du monde

Une façon de se changer les idées en courant sur les sentiers côtiers.

Ce sont trois courses plutôt accessibles de 20, 37 et 57 kilomètres pour l’ultra-trail du Bout du Monde. Le meilleur est pour la fin puisque c’est peut-être de l’ambiance bretonne d’après-course dont vous ne vous remettrez pas !

Les plus complètes : le festival des Templiers

Un peu comme pour la Maxi-Race, le festival des Templiers proposent des courses pour tous les niveaux et toutes les envies : un ultra, un marathon, un trail court et même une course de nuit.

Course complète le festival des Templiers

Au coeur des Causses dans le massif central, vous êtes sûrs de trouver chaussure à votre pied. Point d’orgue de ce festival, une course pour la lutte contre le cancer : l’occasion de courir pour la bonne cause.

Celle des Géants : la 6000D à la Plagne

La 6000D est une autre course de renom qui prend place à la Plagne, dans les Alpes du Nord. Ce n’est pas un ultra puisqu’elle fait 65 kilomètres pour 3500 mètres de dénivelé mais le tracé emmène les coureurs au glacier de Bellecôte à 3047 mètres d’altitude.

Course des Géans 6000D à la Plagne

Il faudra donc être bien équipé et bien entraîné pour y participer !

Pour les autres, plusieurs alternatives sont proposées, notamment la 6D Découverte sur 11 kilomètres et accessible au plus grand nombre.

La plus dépaysante : le Run Iceland

Celle-là est pour les amateurs de nature et de paysages sans trace d’activités humaines puisqu’elle a lieu au pays du feu et de la glace : l’Islande.

Course Run Iceland

La course se déroule en cinq étapes, entre 12 et 42 kilomètres avec des dénivelés qui n’excèdent pas 800 mètres. Si elle peut paraître accessible, il faudra quand même compter avec des terrains très variés et surtout, avec la volatilité du climat islandais.

La plus explosive : la Sicilia Volcano Trail

Un parcours de 68 kilomètres et de 3000 mètres de dénivelé qui vous fera passer au milieu de fumerolles et profiter de panorama exceptionnelles sur les îles éoliennes, traverser des champs de lave et courir sur le sable noir.

Course Sicilia Volcano Trail

En Sicile, cette course dépaysante est à faire au moins une fois dans la vie d’un traileur.

Et si elle est plutôt courte en termes de volume, son parcours reste assez technique.

La plus engageante : la Sierre Zinal

Souvent présentée comme l’une des plus belles courses de montagne au monde, la Sierre Zinal, en Suisse, est aussi l’une des courses les plus engageantes : 31 kilomètres pour 2200 mètres de dénivelé positif.

Course Sierre Zinal pour touriste ou coureur

Aussi appelée courses de cinq 4000, vous pouvez participer en tant que « touriste » ou en tant que « coureur ». Même si on est à peu près sûr que les touristes ne se la coulent pas douce, cette catégorie est réservée aux personnes qui termineront la course en plus de 4h de temps !

Camille Verrier

À propos de l'auteur :

Passionné de trail et de running, j'en ai fait mon métier, et je me réveille tous les matins avec l'envie d'aller travailler. Ces sports en pleine nature me procurent un plaisir et une grande satisfaction que j'adorerais vous partager.  Voir l'auteur >

Partager

Imprimer Partager par mail Facebook Twitter Google +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.