Les avantages de partir en Basse saison
Accueil > Tourisme > Bon plan : 5 bonnes raisons de voyager en basse-saison

Bon plan : 5 bonnes raisons de voyager en basse-saison

Si vous faites partie des chanceux qui ont le choix de leurs dates de vacances, partir en basse-saison pourrait bien révolutionner votre manière voyager.  Bien sûr, il faudra peser le pour et le contre, selon vos désirs d’activités, la météo, votre budget et tous les paramètres d’un voyage réussi. Des économies aux rencontres inattendues, voici 5 bonnes raisons de partir à l’étranger en basse-saison.

Basse-saison touristique vs basse-saison climatique

On distingue souvent deux saisons : la haute et la basse-saison. Mais que signifient ces appellations ? Bien souvent, quand on pense à la haute et basse-saison, il est coutume de prendre comme point de référence son propre pays.
Ainsi la haute-saison correspond aux périodes de vacances scolaires. La bonne basse-saison étant alors répartie sur toutes les autres périodes de l’année.

Bonne basse saison en hiver au Chili

L’hiver est la saison idéale pour voyager au Chili

Cependant il serait réducteur de se baser uniquement sur ce critère pour qualifier haute et basse-saison. En effet, il est important de regarder également les conditions climatiques dans le pays de destination choisi.
Dans les pays tropicaux, on pourrait penser que la haute-saison est l’été (car ce sont les vacances pour les européens). Or ce n’est pas le cas, les mois de juin à septembre étant souvent synonymes de saison des pluies !

 

La bonne basse saison se situe en hiver en Inde

L’hiver est la saison idéale pour partir en Inde

Bonne basse saison en Hiver à Bangkok en Thailande

Visiter Bangkok en hiver est la saison idéale ©Sven Scheuermeier

Dans les pays tropicaux juin à septembre correspond à la saison des pluies, prudence

Le meilleur moyen de savoir si vous êtes en haute ou basse-saison n’est donc pas de vous baser sur votre pays mais sur la destination. La haute-saison est-elle nécessairement la plus propice pour un voyage de rêve ? Pas si sûr ! Et s’il y avait de bonnes raisons de choisir délibérément de partir en décalé ?

Raison n°1 : profiter de la basse saison pour faire des économies

Le printemps, la bonne basse saison pour voyager à la Havane à Cuba

Le printemps est la saison propice pour visiter Cuba et la Havane © Daniele Zanni

Le premier avantage de partir en basse saison se situe au niveau de votre porte monnaie. Que ce soit les billets d’avions, l’hébergement ou même les activités, vous pourrez bénéficier bien souvent de réductions très importantes, pouvant même aller jusqu’à 50 % de ristourne par rapport au prix de haute-saison.

Le printemps, la bonne basse saison pour visiter l'Italie

Le printemps, la bonne basse saison pour visiter l’Italie

Les opérateurs du tourisme ont bien compris les impératifs de certains vacanciers coincés par les vacances scolaires. C’est à ce moment là que les prix flambent. En dehors de ces périodes d’affluence touristique, dans la plupart des pays il sera beaucoup plus facile de négocier les tarifs et de faire jouer la concurrence.

Raison n°2 : se surclasser facilement grâce à la basse saison

L'hiver, la bonne basse saison pour un safari au Kenya

L’hiver, la bonne basse saison pour partir faire un safari au Kenya

Vous pouvez aussi choisir de bénéficier de cette baisse de prix, non pas pour faire des économies, mais pour réaliser des rêves qui auraient été inaccessibles financièrement en haute-saison.

Des activités onéreuses peuvent ainsi devenir abordables.

Pour le même prix, vous logerez dans des hôtels plus sympas et confortables tout en respectant votre budget. Il y a également fort à parier qu’en basse-saison, le service sera plus soigné et personnalisé, tout simplement car le personnel est plus disponible.

Raison n°3 : éviter la foule et pouvoir impoviser

L'hiver, la bonne basse saison pour partir au Cap Vert

L’hiver, la bonne basse saison pour partir au Cap Vert

La basse-saison c’est aussi l’assurance d’éviter la foule, notamment dans les lieux les plus touristiques. Cette tranquillité est réellement appréciable sur des destinations très prisées des voyageurs.

Quel bonheur de naviguer tranquillement sur les canaux de Venise en hiver et d’avoir le pont du Rialto pour soi.

Ou bien d’apprécier le climat d’Hawai, clément toute l’année, alors que les pics d’affluence se situent en hiver et en été. Au-delà de pouvoir se balader et flâner en toute sérénité, cela permet aussi de ne pas être obligé de tout planifier.

Naviguer sur les canaux de Venise en hiver

Les canaux de Venise en hiver © Toa Heftiba

Si vous voyagez en indépendance, finie l’angoisse de devoir réserver très tôt à l’avance et d’être contraint de tout organiser en amont.

En basse-saison, les hébergements, activités, vols, sont rarement complets

il est alors tout à fait raisonnable de vivre au jour le jour son voyage sans risquer de se trouver le bec dans l’eau.

Raison n°4 : des rencontres plus authentiques, détendues et agréables

Bien choisir sa destination selon la saison
La moins grande affluence de touristes vous donnera plus de chances de faire de belles rencontres. Les locaux, moins préoccupés, seront plus disponibles pour faire votre connaissance.
Sur les marchés, vous pourrez prendre le temps de discuter avec les vendeurs, dialoguer davantage avec votre guide, traîner à la terrasse d’un café pour provoquer des rencontres inattendues.

Raison n°5 : vivre des expériences sportives inoubliables

Surfer en hiver en Australie

Profier de la basse saison hivernale pour surfer en Australie © Zeus Z

Certaines activités sportives nécessitent des conditions climatiques bien particulières qui ne sont accessibles qu’en période creuse.
La bonne saison pour se dorer la pilule n’est pas la meilleure pour la pratique du surf ou de la planche à voile.

En fonction des activités qui vous intéressent, le choix de la temporalité est donc crucial. Les intersaisons y-sont souvent propices car elles correspondent à une moindre affluence et des conditions climatiques tempérées qui se prêtent souvent aux activités sportives.

Randonner au printemps au Maroc pour éviter les grosses chaleurs

Randonner au printemps au Maroc pour éviter les grosses chaleurs

C’est le cas par exemple de la randonnée dans les pays chauds, comme les déserts du Maghreb ou de la péninsule arabique. Les périodes intermédiaires vous permettront de marcher dans de bonnes conditions et de profiter pleinement des paysages sans souffrir de trop fortes chaleurs.

L'automne, la basse saison idéale pour partir en Polynésie

L’automne, la basse saison idéale pour partir en Polynésie

Le meilleur moment pour partir sera intimement lié au climat sur place et à votre projet de voyage (recherche du froid, de la chaleur, de l’humidité, du vent…).

Pour dénicher le bon plan, vous pouvez vous renseigner sur les conditions climatiques (température, humidité, vent…) et même le budget moyen sur des comparateurs internet, tel que quandpartir.com, partirou.com ou le planificateur de voyage très complet du blog A contresens

Profiter de la saison hivernale pour partir au Vietnam

Profiter de la saison hivernale pour partir au Vietnam © Rafa Prada

Au final, vous l’aurez compris, en fonction de vos disponibilités, de votre budget et de ce que vous recherchez en voyage, le choix de la période est un élément capital !

Laura et Seb

À propos de l'auteur :

Après un voyage un peu plus long que les autres (un an en Amérique), nous nous sommes lancés dans l'écriture d'un blog sur leurs expéditions : Les Globe Blogueurs. On y retrouve l'aboutissement de nos passions : voyage, nature et culture populaire, le tout saupoudré d'un brin de fantaisie !  Voir l'auteur >

Partager

Imprimer Partager par mail Facebook Twitter Google +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *