Matériel de ski hors piste - Conseils matériel
Accueil > Ski hors-piste > On a testé le ski fat, notre avis

On a testé le ski fat, notre avis

Depuis quelques années, une nouvelle gamme de skis a fait son apparition, dédiée au ski hors‐piste.
Les « skis fat » surnommés tout simplement « fat » possèdent une largeur de patin au‐dessus des 95mm, là où les skis classiques (skis de piste, skis allround) oscillent entre 70 et 90mm.

Quels sont les avantages et les inconvénients de ce type de skis ? A quel public s’adressent‐ils ? Comment les choisir ? Voici quelques réponses.

Les skis à semelles larges : avantages et inconvénients

En plus de posséder une largeur de patin plus grande, les skis à semelles larges sont dotés d’un rocker ou d’un double rocker pour les skis de type backcountry (pour le freestyle en hors‐piste) : les spatules sont graduelles et commencent plus tôt.

Le ski est plus progressif, offre une meilleure portance sur la poudreuse et permet de prendre les virages plus facilement

team ucpa - matériel sortir ski snowboard

Cependant, ces skis fat souvent plus lourds sont un peu moins maniables sur piste damée. Le rocker facilite toujours le pivotement du ski donc la prise de virages mais une largeur du patin supérieure à 110mm peut rendre plus difficile l’accroche de la carre sur la neige.

Ce sont donc des skis adaptés aux personnes voulant faire du hors‐piste en freeride ou en freerando. Il en existe une gamme complète adaptée aux débutants comme aux experts.

Ce que nous en pensons !

A l’UCPA, nous avons tous adopté ces skis à semelles larges, professionnels comme amateurs avertis !

Ils permettent aux skieurs qui n’ont pas un niveau de pratique élevé de s’initier au hors‐piste plus facilement et d’y trouver du plaisir tout de suite. Pour les experts, la glisse est aussi facilitée et demande moins d’efforts.

ucpa sortie - skis fat - snowboard

Cerise sur le gâteau, on assiste aujourd’hui à un retour des snowboardeurs vers ce type de skis qui leur procurent les mêmes sensations de liberté et de légèreté.

Comment choisir ses skis fat ?

Vous êtes convaincu ? Vos prochains skis seront fat ou ne seront pas ?

Attention à bien choisir votre modèle en fonction de votre pratique !

Certains skis se rapprochent des skis à semelles larges mais sont plutôt adaptés à la piste. D’autres ont carrément été imaginés pour tracer de belles courbes dans la poudreuse. Pour vous aider dans votre choix, voici notre sélection de modèles.

check-up materiel ski horspiste

Vous voulez affiner vos courbes sur la piste et ne sortez que rarement tâter la poudreuse ?

Vous pouvez opter pour des modèles All Mountain comme les Rossignol Experience qui tiendront très bien sur piste et ne vous feront pas défaut si vous décidez de sortir des sentiers battus, ou pour les PowerTrack de Dynastar.

Vous êtes 50/50, un jour sur les pistes, un jour en freeride ?

Le Sin 7 de chez Rossignol ou le Cham 2.0 97 de chez Dynastar sont des skis polyvalents, plutôt orientés freeride et poudreuse mais qui tiennent également très bien sur la piste et restent relativement légers.

Vous êtes un inconditionnel du hors‐piste et vous ne savez même plus à quoi ressemble une piste de ski ?« ]Une largeur de patin de 116mm, nous sommes bien dans le modèle de fat ski par excellence avec le Super 7 de Rossignol, hyper adapté au hors‐piste et aux courbes dans la poudreuse. A choisir si vous êtes averti !

hors-piste domaine du tour

Dans tous les cas, n’oubliez pas que le hors‐piste est une pratique du ski dangereuse, que vous devez être équipé d’un système de sécurité : DVA type ARVA, pelle et sonde et que vous devez être accompagné d’un guide de montagne ou d’un moniteur de ski si vous n’êtes pas expérimenté !

Julien Miller

À propos de l'auteur :

Moniteur de ski et guide de haute montagne je vis ma passion de l'altitude toute l'année. Guide à Argentière dans la vallée de Chamonix je voyage également partout ailleurs dans le monde pour explorer sans cesse de nouveaux territoires.  Voir l'auteur >

Partager

Imprimer Partager par mail Facebook Twitter Google +

2 commentaires

  • Marie says:

    Je ne connaissais pas, mais je pense acheter des pairs car louer n’est plus rentable pour moi, je fais beaucoup de piste.
    Je vais en essayé avant ça ma l’air vraiment tentant.

  • Jacques Paris says:

    Bonjour,
    Concernant la recommendation pour les Dynastar Powertrack, est-ce en largeur 89 (je viens de les recevoir)?
    Je reside en Californie (Los Angeles) et la neige devient vite de la soupe avec le soleil. En plus, en station, c’est de la neige artificielle molle parfaitement dammée.

    Je me souviens avec nostalgie de mes stages à l’UCPA.
    Merci pour le conseil.

    • Léa Magro says:

      Bonjour Jacques,

      Un ski ne dépassant pas les 89mm au patin n’est pas vraiment vraiment un ski « fat » mais plutôt un polyvalent (piste et à côté de piste). Le power track est un ski très efficace sur piste qui a été décliné en plusieurs largeur avec un léger rocker et une spatule progressive pour qu’il demeure compétent en dehors de la piste.
      Si c’est pour favoriser le ski en dehors de la piste alors il faut le prendre le plus large possible, il demeurera bon sur la piste. à partir de 100 mm un ski devient très typé « poudre » et peu agile sur la piste.

      En espérant avoir répondu à ta question, à bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *