Erreurs à éviter avant le départ en Colonies de vacances
Accueil > Parents & colos > Première colo : les 6 erreurs à éviter avant le départ de notre enfant

Première colo : les 6 erreurs à éviter avant le départ de notre enfant

Alors ça y est, La chair de notre chair va partir plusieurs jours SANS NOUS. et surtout LOIN DE NOUS.
Moralement, ça nous fiche un sacré coup, on a un peu peur, un peu hâte. Mais une telle aventure, ça se prépare. Si possible bien.  

Voici le top 5 de ce qu’il faut éviter absolument avant le départ. Ça sera déjà ça.

1/  Pensez que notre enfant est parfait.

Il est beau, il est drôle, il est intelligent. C’est notre enfant. Cependant il va falloir se rendre à l’évidence que, non seulement il est loin d’avoir du sang d’aventurier qui lui coule dans les veines, mais qu’en plus, à 7 ans, il n’est pas encore autonome sur quelques points… par exemple, la douche.

enfant star - enfant colonie vacances - lunettes soleil

Il est beau, il est drôle, il est intelligent. C’est notre enfant. Mais ce n’est peut-être pas que du sang d’aventurier qui lui coule dans les veines.

Il va peut-être falloir penser à le responsabiliser un peu plus et choisir une colo plus adaptée à sa personnalité profonde… avec tout le recul que cela nécessite : il n’est peut-être pas encore près pour le rafting dans des gorges du Verdon, (désolée…) mais peut être plus à un thème cirque, skate, roller ou encore de la voile.

colonie voile enfant - enfants bateau

2/ Exclure notre enfant dans la préparation du voyage

On aurait tendance à vouloir préserver son enfant de tout un tas de choses, cependant ici il sera le premier concerné. Ne pas lui donner la chance de participer à l’organisation de son propre voyage c’est un peu dommage (et bonjour l’angoisse pour lui s’il n’est au courant de rien).

Préparer la valise enfant en colonie de vacances @lunapart365project
Donc, concrètement, on l’investit un minimum : pour le choix de la colo, pour le contenu de la valise et même pour écrire son prénom sur ses vêtements s’il le faut. Tout de suite ça devient plus concret pour tout le monde.

3/ Trop parler de la colo

Autant c’est super d’organiser tout ça avec son enfant, autant en parler à tous les dîners pendant les deux mois précédents le Jour J, ça va peut être devenir légèrement oppressant pour lui. Oui, on sait bien que vous, ça vous fait beaucoup de bien d’extérioriser tout ça… Mais il va quand même falloir le faire à petite dose.

Courage !

colonie velo - enfants vacances
apprendre slackline - colonie ucpa

4/ Pleurer à chaudes larmes au moment du départ

Ça paraît évident, mais se retrouver en larmes derrière la vitre du bus, en saluant son enfant le mouchoir à la main, ça laisse quand même une vision de son parent un tantinet traumatisante avant de partir. Avec la petite angoisse en plus qui lui susurre à l’oreille « regarde, ta maman est en pleurs, c’est parce que ça va sûrement être horrible cette histoire de colo ».

Colonie-Enfance-Vacances-UCPA-Nos-jours-Heureux

Se retrouver en larmes derrière la vitre du bus, ça laisse quand même une vision de son parent un tantinet traumatisante avant de partir

Si on sent qu’on ne va pas gérer la situation au niveau lacrymal, on peut aussi faire ses au revoir à la maison et demander à papy, mamie ou oncle Michel de prendre le relai  pour le départ final.
bienvenue ucpa - colonie vacances

5/ Monter dans le bus/train avec notre enfant

Votre enfant va partir une semaine. Sans vous. Ce ne sera pas les 10 minutes que vous aurez passées à l’installer à sa place qui l’aideront à prendre son envol, bien au contraire… Admirez–le plutôt se débrouiller seul, discrètement. Vous voyez ? Eh bien pendant toute la prochaine semaine, ce sera comme ça. Il est grand n’est-ce pas ?

enfant au revoir - départ colonie vacances

6/ BONUS : lui faire des surprises de « parent-relou » dans sa valise.

Par exemple, le petit mot caché dans les chaussettes, c’est mignon. Mais 18 de ces petits mots, la photo de famille encadrée dans un cœur rose et une mèche de nos cheveux dans une enveloppe, c’est trop. Voire c’est carrément la honte auprès des copains.

colonie de vacances -groupe ucpaOn a beau tenter de tout faire au mieux, on n’est jamais à l’abri de mal faire en voulant justement trop bien faire.

Allez, pas trop d’inquiétude, en général, le bon sens l’emporte sur nos fausses bonnes idées et dans le pire des cas, on peut toujours demander des conseils aux organisateurs quand on n’est pas très sûr de nous.

Si vous souhaitez tenter l’expérience d’une première colonie pour votre enfant, découvrez « Ma première colo » :

Colonies-enfance-enfants

Ma première colo

Premier pas en colonie pour votre enfant ?
A partir de 6 ans, « Ma première colo » propose des séjours spécifiques et adaptés aux plus petits avec diverses activités sportives, animations, veillée, jolies rencontres, fous rires et souvenirs…

Natacha Guilbert

À propos de l'auteur :

Maman de deux enfants "et demi" façon mère-poule, je me pose toujours 3000 questions qui peuvent provoquer autant d'angoisses. J'essaie de répondre à tout ça sur le blog de manière détendue pour apaiser le parent stressé qui sommeille en chacun de nous.  Voir l'auteur >

Partager

Imprimer Partager par mail Facebook Twitter Google +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *