5 conseils pour continuer à progresser en VTT de descente
Accueil > VTT > 5 conseils pour continuer à progresser en VTT de descente

5 conseils pour continuer à progresser en VTT de descente

Comme dans tous les sports, la progression en VTT de descente se fait par paliers. Parfois, vous avez l’impression de stagner sans trouver le de passer à l’étape supérieure.
Comment parvenir à améliorer son pilotage ? Comment booster sa progression ? Voici quelques astuces qui devraient vous aider.

Diversifiez votre pratique du VTT

Pour continuer à progresser en VTT, il est indispensable d’enrichir son pilotage et de diversifier sa pratique. Rencontrer des terrains et des obstacles différents permet de développer des capacités différentes qui nous rendent plus à l’aise sur le vélo.

Crosscountry en VTT

Les différentes disciplines du VTT (enduro, crosscountry, DH, bmx, trial) sont hyper complémentaires. Quelque soit votre discipline de prédilection, il est tout à fait utile de changer de temps à autre pour travailler l’endurance en cross country, l’engagement en DH, les sauts en bmx, ou l’aspect technique et polyvalent en enduro.

Changer ainsi ses habitudes permet de rencontrer des situations nouvelles, de se challenger différemment et de compléter son bagage technique avec de nouvelles aptitudes.

Progresser en VTT de descente

Etre polyvalent est une des clefs de la progression.

Sortir de sa zone de confort et varier les terrains est aussi très intéressant, car cela ne fait pas appel aux mêmes compétences.

Bikeparc aux 2 alpes

Roulez en bikepark, mais frottez vous aussi aux singles bardés d’épingles serrées, travaillez la vitesse sur des pistes roulantes, mais renforcez votre bagage technique sur des chemins plus cassants, osez rouler dans la boue, dans les feuilles humides.

Après avoir relevé ces nouveaux défis, vous vous sentirez d’autant plus à l’aise dans votre discipline de prédilection et vous constaterez rapidement de nets progrès.

Osez vous remettre en situation d’apprentissage

Quand on commence à bien rouler, il n’est pas toujours simple de se remettre en situation d’apprentissage, d’accepter de rouler moins vite pour travailler des items techniques. C’est pourtant indispensable pour affiner son pilotage et passer des paliers de progression.

Se remettre en situation d'apprentissage pour progresser en VTT

Quelques exercices simples :

    • Rouler pédales inversées. Quand vous êtes debout sur vos pédales, vous mettez d’instinct un de vos pieds en avant, toujours le même. Entraînez vous à faire quelques pistes avec le pied droit devant (si c’est le gauche votre pied avant habituellement ou inversement). Ca a l’air simple mais cela vous challengera vraiment !
      Utiliser un seul frein. Sur une piste sur laquelle vous êtes à l’aise, entraînez-vous à n’utiliser qu’un seul des deux freins : c’est génial pour travailler le dosage.
    • Rouler sans pédaler. Très simple, cet exercice fait travailler beaucoup de choses, notamment l’anticipation et la mobilité sur le vélo pour absorber, relancer…
    • Prendre de l’angle sur un terrain facilitant. Dans l’herbe, sur une pente douce, entraînez vous à incliner votre vélo au maximum en courbe.
    • Faire des manuals. Préparez vous à tirer sur le guidon en approchant le buste du cintre, puis tirez avec les épaules vers le haut et vers l’arrière.

Une fois que la roue avant monte, pliez les jambes et mettez vous à l’arrière du vélo pour trouver le point d’équilibre. La gestion de l’équilibre se fait ensuite en poussant sur les jambes ou en les repliant.

Attention : gardez toujours un doigt sur le frein arrière pour pouvoir remettre le vélo vers l’avant si vous sentez qu’il bascule

Prenez des cours avec un moniteur

Pour aller plus loin et travailler sur des objectifs personnalisés, je vous conseille de prendre des cours avec un moniteur de VTT.
Celui-ci identifiera vos principaux défauts et vous donnera des conseils et exercices personnalisés pour les corriger.

Progression en VTT avec encadrement par un moniteur

Cela crée bien souvent un déclic qui permet de passer un palier de progression.

Il vous livrera aussi des astuces supplémentaires pour continuer à travailler seul par la suite.

Profitez de ces moments de coaching pour sortir de votre zone de confort, oser passer de nouvelles difficultés : en étant bien entouré, vous pourrez le faire de façon optimale, en confiance et en sécurité !

Travailler l’engagement

L’engagement est une notion centrale en VTT de descente. Et bonne nouvelle, c’est comme le reste, ça se travaille ! On peut ainsi continuer à développer son engagement, même à l’âge adulte.

Progression VTT en sortant de sa zone de confort

Pour progresser en VTT, il est indispensable de sortir de sa zone de confort.

Sans griller d’étape, petit à petit, mettez vous chaque jour des petits défis. Attention de ne pas mettre la barre trop haute : cela risquerait d’être décourageant et inefficace.

Quelques exercices qui travaillent l’engagement :

  • Sélectionnez une portion de piste que vous roulez habituellement sans freiner. Roulez là mains pleines, c’est à dire sans avoir les doigts sur les freins. Ca n’a l’air de rien, mais le feeling est totalement différent quand on a pas les doigts sur les leviers !
  • Travaillez les sauts sur l’airbag ou mieux, dans un bac à mousse. Cela vous habituera à la sensation de prendre de l’air !

Saut VTT sur Airbag pour progresser

L’engagement peut aussi se développer de façon complémentaire hors VTT. En travaillant l’engagement dans une discipline différente, on se familiarise avec la manière de gérer ses appréhensions. C’est particulièrement efficace pour faire tomber certains blocages sans créer d’empreinte négative en cas d’échec. L’escalade, le skate ou tout autre sport nécessitant de faire face à une certaine forme de peur sont tout indiqués. C’est également une bonne manière de travailler l’aspect physique.

Renforcez votre condition physique

Le VTT de descente, contrairement à ce que l’on peut penser de prime abord, est un sport exigeant physiquement : pour progresser et aller plus loin dans sa pratique, il faut booster sa condition physique.

Promenade en VTT sur longue distance

Une bonne endurance permet de s’aventurer sur des itinéraires plus longs et plus ardus.

On peut la travailler en vélo (VTT ou vélo de route), en running, ou tout autre sport, le but est simplement de se faire la caisse !

Se muscler pour progresser en VTT

Le VTT est un sport complet qui sollicite toutes les parties du corps : dos, abdos, membres supérieurs et inférieurs… Le renforcement musculaire et le gainage sont eux aussi très importants, afin d’éviter les blessures et d’éventuelles douleurs, de s’assurer une meilleure position sur le vélo, et bien entendu d’être plus puissant et efficace dans son pilotage.

Plus vous serez solide et prêt physiquement, plus vous progresserez !

Partager

Imprimer Partager par mail Facebook Twitter Google +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.