J'ai testé le flying phantom - Le catamaran à foils
Accueil > Catamaran > J’ai testé pour vous le Flying Phantom, le catamaran à foil

J’ai testé pour vous le Flying Phantom, le catamaran à foil

C’est le bateau de course par excellence, utilisé par les plus grands champions au monde. Le Flying Phantom débarque sur nos plages pour une expérience extraordinaire, bien au-delà de la navigation classique. Vitesse, vol, équilibre… Nouvelles sensations garanties sur ce catamaran équipé de foils

Le Flying Phantom a fière allure

L’excitation est à son comble, nous testons aujourd’hui le Flying Phantom à Lorient. Les conditions météorologiques ne sont pas idéales, il faut bien l’avouer, mais rien ne peut entamer notre enthousiasme.

Mise à l'eau du Flying Phantom à Lorient

Le bateau nous attend, impressionnant avec ses 18 pieds de longs pour 3 mètres de large.

Son design lui donne de l’allure, tout en carbone nid d’abeille noir avec le logo UCPA en rouge vif. Ce sont des champions qui ont développé ce bateau-là et nous allons pouvoir non seulement mettre le pied dans la miniature d’un bateau de course mais toucher à ce qui se fait de plus innovant en matière de navigation.

Il comprend 4 appendices qui servent au vol avec deux foils principaux à la place des dérives classiques, et deux stabilisateurs qui servent de safrans pour diriger le bateau.

Tout équipé, l’engin pèse 150 kg.

On ne sait pas trop comment va réagir le support, quelle sera la difficulté à la navigation, mais la passion l’emporte largement sur l’appréhension. On n’a qu’une hâte : tester l’engin de course pour découvrir sa puissance de navigation. On ne va pas être déçus…

Le Flying Phantom

Quelles nouvelles sensations ?

La première impression, c’est que le bateau a un design très épuré et profilé pour la vitesse, on se sent malgré tout immédiatement en sécurité à bord. Il est solide et léger, c’est là toute l’innovation et le génie des constructeurs.

Le Flying Phantom dans les airs dans la baie de Lorient

L’accélération est beaucoup plus forte sur le Flying Phanthom que sur un catamaran classique, ce qui rend la séance dix fois plus intense sur le plan physique et intellectuel. Puis le catamaran décolle, c’est un peu surréaliste.

On est au dessus de l’eau, on plane littéralement en équilibre.

C’est extraordinaire, pas un bruit… la magie opère.

Pilotage du Flying Phantom

Photo Julien Gazeau

Une vitesse impressionnante

Bizarrement, même si on ressent la poussée, on ne se rend compte de la vitesse réelle de l’engin qu’une fois hors du bateau, sur le zodiac qui nous suit ou sur la plage. Sans s’en rendre compte ou presque,

On arrive très vite à une vitesse de 20-25 nœud, c’est hyper grisant !

Le Flying Phantom en vitesse de pointe

On devient rapidement addict à ces nouvelles sensations. Les conditions de navigation sont musclées, mais l’eau ne nous fouette pas le visage comme en catamaran.

Pilotage du Flying Phantom
Le pilotage se prend comme un jeu de coordination entre l’équipier qui va avoir la grande voile et le barreur. Le bateau a été réglé en amont selon le poids de l’équipage, les conditions de navigation (mer/vent) et le niveau de l’équipage.

Ce qui m’a vraiment plu

En tant que passionné de voile et breton, j’avais espéré un jour pouvoir toucher du doigt une expérience comme celle-là. C’est un bateau technique mais qui reste somme toute accessible facilement pour un max de sensations. On en prend plein la vue !

Le Flying Phantom
On garde vraiment tous les fondamentaux du catamaran mais les principes d’équilibre sont totalement revisités.

Le flying phantom, ce n’est pas qu’un effet de mode. C’est le futur de la voile !

 

Clément Rémy

À propos de l'auteur :

Passionné de nautisme et de glisse. Moniteur de voile. Fan d'adrénaline et des des sports outdoor en général. La créativité et l'innovation m'aident chaque jours à relever de nouveaux défis et toujours dans la bonne humeur.  Voir l'auteur >

Partager

Imprimer Partager par mail Facebook Twitter Google +

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.