Comment devenir moniteur de voile - un métier qui recrute
Accueil > Formation & Emploi > Comment devenir moniteur de voile, un métier qui recrute

Comment devenir moniteur de voile, un métier qui recrute

Si vous ne vous voyez pas autrement que vivre en plein air, au rythme des éléments, avec la ferme volonté de les dompter parfois, le métier de moniteur de voile est fait pour vous. Dans l’air du temps c’est un métier accessible à tous, qui permet de lier passion et profession.

Qui peut devenir moniteur de voile ?

➔ Un(e) passionné de plein air

Avec une relation aux éléments forte dans le métier, il faut être à l’aise avec son environnement pour pouvoir se projeter, mais aussi apprécier apprendre auprès de la nature.
Selon les conditions la pratique n’est jamais la même, notamment vis à vis du vent. C’est aussi tout l’intérêt du métier.

Moniteur de voile -Passionné de plein air

Il y a donc nécessairement une passion pour les activités physiques et sportives, mais couplée à l’engagement dans une pratique en milieu naturel.

➔ Celui (celle) qui sait partager et s’adapter

La volonté de transmettre une passion est un point clé du métier, avoir envie de donner toutes les chances à l’élève et l’aider à progresser.

Garantir la sécurité des élèves dans un environnement instable confère donc au moniteur de voile des capacités d’adaptation, au-delà de qualités pédagogiques dans l’exercice du métier, pour que le plaisir soit toujours au rendez-vous.

Moniteur de voile - BPJEPS activités nautiques mention Voile

On va par exemple toujours chercher à rendre ludique une sessions même par vent faible : l’ingéniosité est toujours couplée à la pédagogie dans le métier.

Trouver un poste : on recrute partout !

Un moniteur de voile est nomade et peut être embauché en de très nombreux endroits partout en France : en effet, comme le moniteur de surf par ailleurs, il mêle la découverte sportive à l’exploration de territoires.

Les clubs de voile, les centres de vacances et de loisirs, les collectivités territoriales et de nombreuses associations proposant des activités de voile sur tout le territoire recrutent.

Moniteur de voile - clubs de voile, centres de vacances et de loisirs, collectivités territoriales

Un moniteur de voile peut être employé ou responsable de structure, il peut travailler seul ou embaucher d’autres moniteurs afin de faire tourner plus globalement son activité.

Travailleur indépendant, détenteur d’une SARL, salarié, les modèles sont donc variés concernant ce profil qui peut ambitionner de modéliser son statut en fonction de ses envies de découverte.

Combien ça paie ? Evolution dans le métier !

Globalement, le moniteur de voile débutant touchera un salaire équivalent au Smic et jusque 1600 euros brut par mois. Il peut également être rémunéré à la vacation, c’est-à-dire la mission.

Les perspectives d’évolution du métier sont intéressantes car, au-delà d’une activité saisonnière, le moniteur de voile cumule souvent les monitorats pour avoir une activité variée sur toute l’année : avec des compétences de base identiques il pourra plus facilement obtenir un monitorat de surf.

Moniteur de voile - Devenir entraineur fédéral

Si l’on souhaite bénéficier d’un environnement en lien avec la montagne l’hiver, et la mer en été par exemple, il est possible aussi de combiner ce monitorat avec celui de ski.

Le moniteur de voile a donc de nombreuses perspectives d’évolution, notamment pour toutes les tendances émergentes du sport outdoor.

L’innovation du côté des équipements permet aussi de voir se renouveler perpétuellement la pratique du métier.

Enfin, il est possible après le monitorat, de devenir entraîneur fédéral, dans le cadre de la Fédération Française de Voile.

Quelle formation pour y accéder ?

Si l’âge des moniteurs se situe le plus souvent entre 19 et 25 ans, il n’y a pas de limite d’âge à considérer pour devenir moniteur de voile. La voie la plus simple pour accéder au métier est le BPJEPS activités nautiques mention Voile.

Moniteur de voile - Partager sa passion et s'adapter

Pour encadrer le kitesurf, il faudra être détenteur du BPJEPS activités nautiques mentions glisses aérotractées nautiques.

Ouvertes à tous, les formations peuvent durer de 6 mois pour les plus courtes à 2 ans, selon les candidats : tout dépend des résultats aux tests de sélection et du niveau initial.
L’évaluation de performance ne vise pas à identifier des champions, si ce n’est un niveau minimum quant à une capacité de navigation autonome et responsable.

Formation Moniteur de voile - Avoir une capacité de navigation autonome et responsable

Un niveau technique 5 FFVoile sur au moins un support (croisière, catamaran, planche à voile ou dériveur) doit être validé.

Passées ces étapes, on peut entrer en formation, si un organisme de formation ainsi que les moyens de la financer ont été trouvés.

Formation Moniteur de voile - Trouver une structure d'accueil

Il faut trouver une structure d’accueil pour l’alternance en entreprise, ce pour quoi l’UCPA peut aussi apporter son soutien y compris pour le financement.

La formation sera enfin finalisée une fois l’ensemble des des 6 unités de compétences (UC) requises par le formateur validées, pour être diplômé.

Partager

Imprimer Partager par mail Facebook Twitter Google +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *