Accueil > Alpinisme & Escalade > Pour la rentrée, on est parti nettoyer la Mer de Glace

Pour la rentrée, on est parti nettoyer la Mer de Glace

Le 2 septembre dernier 110 bénévoles encadrés par les guides de haute-montagne de l’UCPA ont ramassé plus de 2 tonnes de déchets sur la Mer de Glace.

Retour sur cette initiative durable et responsable mené par Lafuma, le Club Alpin Français et l’association Mountain Riders.

La Mer de Glace un espace naturel fragilisé

Chaque année le plus grand glacier de France accueille plus de 500 000 visiteurs. Cette attractivité touristique et sportive d’envergure mondiale doit de plus en plus composer avec un contexte environnemental difficile.

En 2015, le bilan à l’issue de la fonte estivale était sans appel : la Mer de Glace avait perdu plus de 3,5 mètres d’épaisseur, soit plus de 3 fois la fonte constatée habituellement.

comparatif-de-la-fonte-de-la-mer-de-glace-annees-2000

Le sombre pronostic se renforce : la Mer de Glace a reculé de 2km depuis 1950.

Les causes sont connues : canicule, réchauffement climatique, baisse des précipitations hivernales. Chaque année une quinzaine de marches viennent s’ajouter à l’escalier d’accès qui en compte plus de 400.

A l’automne 2016, un nouveau recul sera probablement constaté à l’instar des autres Glaciers Alpins situés en dessous de 3500 mètres, menacés de disparition d’ici 2100.

slider
Pas d'images trouvées

La fonte survient dans la partie basse de la langue de la Mer de Glace au niveau des glaciers de Leschaud et du Tacul. Cette zone particulièrement sensible est aussi le secteur où le plus grand nombre de déchets sont recueillis lors des collectes annuelles.

La Mer de Glace révèle son passé

En parlant de nettoyage l’image du randonneur indélicat laissant ses déchets dans son sillage nous vient spontanément.

Et pourtant la plupart des déchets récoltés sur la Mer de Glace sont des câbles, étais, poulies ou tirants métalliques, autant de vestiges d’anciennes installations désaffectées figées dans le glacier depuis des décennies.

dechets-et-polution-de-la-mer-de-glace-vestiges-du-passe-de-lexploitation-du-site

Ces débris, venus l’époque lointaine du ski d’été à Chamonix, sont des restes de vieux restaurants, remontées mécaniques et autres matériaux de maintenance vaincus par le temps, enfouis par les chutes de neige successives.

Il y a 40 ans, peu d’exploitants et pratiquants de la montagne se préoccupaient véritablement de l’avenir de leurs déchets.

dechets-ramasses-sur-la-mer-de-glace

Le secteur du Heilbronner rend toujours beaucoup de déchets : c’est la poubelle que les employés du restaurant jetaient chaque soir dans la crevasse

  • Philippe Diloard – Responsable d’opération au Club Alpin de Chamonix

Le recul chronique de la mer de glace nous rend aujourd’hui ce triste héritage qu’il nous appartient de ramasser, autant pour préserver le site que pour la sécurité des nombreuses personnes qui l’arpentent chaque année.

Le succès de la 9ème édition du nettoyage de la Mer de Glace

Repérage et découpage des déchets

En amont de l’opération les membres du Club Alpin de Chamonix repèrent les déchets les plus massifs (vieux ancrages, câbles et troncs de mélèze) dans les secteurs techniquement difficiles d’accès.

decoupage-des-gros-dechets-de-la-mer-de-glace-club-alpin-francais

Il les découpent, parfois même à la tronçonneuse et les ramènent en tas localisés pour faciliter la collecte des bénévoles.

Une collecte fructueuse : 2 tonnes de déchets collectés

Le vendredi 2 septembre 110 bénévoles encadrés par 10 guides de haute-montagne de l’UCPA ont posé le pied sur la Mer de Glace.

Après plusieurs heures de collecte, 2 tonnes de déchets ont été ramassés entre le bas de la langue du glacier (1820 mètres) jusqu’en dessous du refuge du requin (2100 mètres) soit plus de 2 km de parcours.

slider
Pas d'images trouvées

Comme les années précédentes la zone d’abondance se situait sur la partie basse, plus exposée à la fonte du glacier.

Dans les trois « Big Bags » hélitreuillés en fin de récolte on pouvait trouver des déchets métalliques en tous genres : câbles, ferrailles, capsules, boîtes de conserve, mais aussi du verre, des emballages en plastique et des fragments de cloisons de l’ancien restaurant.

slider
Pas d'images trouvées

Des trouvailles surprenantes

Les récoltes amènent toujours leur lot de surprises, cette année dans le panier des curiosités : des pièces d’anciens Francs, des douilles de balles datant probablement de la seconde guerre mondiale et un passeport suisse de 1964.

piece-de-franc-dechet
boite-de-conserve-vintage

Ces trésors viennent compléter une jolie collection de skis vintage et des boites de marques industrielles oubliées.

mountain-days-par-mountain-riders-association

L’association Mountain Riders a assuré la promotion cette opération durant les Mountain Days

Une logistique importante et beaucoup de volontaires

Partir nettoyer la Mer de Glace nécessite une lourde logistique : les 110 personnes doivent être logées, nourries, transportées, hébergées, équipées et encadrées sur un terrain où les techniques d’alpinisme élémentaires doivent être maîtrisées.

Accès à la mer de glace guide de haute montagne
Marcher sur la mer de glace encadrement des guides

Le ratio d’encadrement de l’UCPA est rigoureux : 1 guide de haute-montagne pour 5 personnes maximum.

A l’annonce de l’opération de nombreux volontaires se manifestent sur les réseaux sociaux. Malheureusement, intervenir sur la Mer de Glace nécessite un équipement et un encadrement professionnels.

Cette année la société Lafuma a permis à 6 participants à un jeux concours de rejoindre à ses salariés bénévoles. Voir autant de personnes se mobiliser est très encourageant dans la perspective d’opérations sur des terrains moins risqués.

Un bilan très encourageant pour l’avenir

Cette 9ème édition complète un total de 21 tonnes de déchets prélevées depuis les origines de l’opération menée par Lafuma et ses partenaires.

Sachant qu’il n’y a jamais eu autant de bénévoles, après 4 tonnes en 2014 et 3,5 tonnes en 2015, les 2 tonnes de cette année montrent que les actions portent leurs fruits.

Nettoyage de la mer de glace 2015

Le nombre de déchets de grande taille est en chute, les tirants métalliques et poteaux trouvés ces dernières années ont presque disparu. Le haut de la zone de recherche n’a rien donné à l’exception de quelques câbles.

Cette année il n’y avait rien sous le refuge du Requin, des câbles arrivent toujours dans les séracs du Géant. Le filon de la salle à manger semble se tarir.

Les déchets de petite taille trouvés en bas du glacier ont produit du volume mais moins de poids.
Un défi qui semblait fou il y a encore quelques temps est en passe d’être réussi, la mobilisation continuera aussi longtemps que la Mer de Glace gardera ces vestiges en son sein.

Une ambition durable à l’échelle Européenne.

Développer des initiatives semblables à l’échelle européenne est la nouvelle ambition de l’ « Outdoor Cleaning Program » présenté à l’occasion de cette journée. Depuis plus de 10 ans l’engagement de Lafuma porte ses fruits et l’UCPA est fière d’avoir pu y contribuer ces 5 dernières années.

nettoyage de la mer de glace - développement durable à échelle européenne

Préserver nos espaces naturels comme la Mer de Glace est un travail de longue haleine, un objectif qui s’atteint grâce à chacun de nous, un geste à la fois. 

Olivier Bonnaud

À propos de l'auteur :

Entouré d'une belle équipe de passionnés j'ai le plaisir d'animer ce blog et de vous proposer des articles pour vous faire voyager, progresser et découvrir de nouvelles passions ! N'hésitez pas à nous contacter pour toute question, suggestion d'article ou collaboration ! Bonne lecture !  Voir l'auteur >

Partager

Imprimer Partager par mail Facebook Twitter Google +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *