Quel niveau faut-il avoir pour commencer le foil
Accueil > Foil > Quel niveau faut-il avoir pour commencer le foil ?

Quel niveau faut-il avoir pour commencer le foil ?

Autonome sur un kitesurf, un windsurf ou en catamaran ?  Il est temps de passer à de nouvelles sensations et faire le plein d’adrénaline en foil. En adaptant un aileron sur un windsurf ou la coque d’un catamaran, on découvre un nouveau mode de navigation unique en son genre.

Être curieux pour découvrir de nouvelles techniques de glisse

Il n’est jamais trop tôt, ni trop tard pour se laisser surprendre sur un terrain que l’on pensait acquis.

Pour les amateurs de sensations fortes, le foil est sans doute le sport qu’il faut

Comme pour toute pratique nouvelle, la curiosité est un vilain… atout !
Tout comme la persévérance et l’abnégation. Le pratiquant expérimenté maîtrise déjà parfaitement sa discipline et connaît son support.

Mais l’ajout d’un foil va lui permettre d’acquérir des techniques nouvelles et de redécouvrir son sport favori sous un tout nouvel angle, unique en son genre.

Pas besoin d’un physique de champion pour passer au foil

En plus, tout le monde ne peut pas prétendre enfourcher un foil et se lancer à l’assaut des vagues du jour au lendemain.

Le Flying Phantom dans la baie de Lorient (3)

La pratique du foil est avant tout accessible à des sportifs disposant de bases solides en navigation

Comme nous l’avons vu dans l’article « Windsurf, kitesurf, catamaran : comment commencer à pratiquer le foil ? ».

Certains pratiquants, expérimentés ou doués, sont capables de maîtriser un support à foil très rapidement. Pour les pratiquants plus occasionnels, la pratique est plus souvent abordée à l’âge adulte. Mais rien n’empêche un adolescent de 14-15 ans de la tester, si le moniteur pense qu’il en est capable.


Windsurf foil à Bombannes (10)

Pas non plus besoin d’un physique de champion : l’agilité, l’équilibre et la souplesse priment sur la force. Le support est en effet très réactif et nécessite un pilotage en finesse qui fait appel à tous les sens du pratiquant.

Le moniteur, pour progresser plus vite

La pratique se rapproche d’autres sports de glisse : Stand up paddle (SUP), surf, kitesurf, windsurf. Les pratiquants doivent déjà être à l’aise sur l’un de ces supports au harnais, savoir naviguer au planning et tirer des bords.

Apprentissage du Windsurf foil à Bombannes

L’accompagnement d’un moniteur est vraiment indispensable sur ce support pour acquérir les bonnes bases techniques et les bons réflexes, dans un environnement sécurisé. La navigation sur foil est en effet beaucoup plus rapide, instable et entraînante.

Windsurf équipé d'un foil
Les conseils du moniteur permettront d’évoluer sur le plan d’eau en souplesse, d’apprendre à maîtriser ses gestes, ses attitudes, éviter les mouvements parasites au pilotage et bien sûr se faire plaisir dès les premières séances.

Commencer par un stage pour une première approche du foil

L’engin ne se laisse pas dompter facilement, et il faut savoir persévérer. Lors du premier stage, les moniteurs évaluent le niveau des pratiquants pour perfectionner leur technique et leurs manœuvres sur du matériel classique, avant de découvrir le foil.

Stage en goupe de Windsurf foil à Bénodet

Débuter par un stage est souvent le meilleur moyen de savoir si la pratique plaît.

Si nous voyons un élève particulièrement doué au cours d’un stage de perfectionnement windsurf, kitesurf ou voile, nous lui proposerons aussi une première approche du foil. Les personnes déjà autonomes sur ces supports pourront même suivre des cours particuliers.

Foil : quelles nouvelles sensations exactement ?

Les premières sorties sont ensuite l’occasion d’effectuer différents réglages et de tester son équilibre. Le moniteur est là pour guider les élèves et les emmener le plus rapidement possible vers des sensations totalement inédites, où plaisir et dépassement de soi vont de pair.

Windsurf foil à Bombannes

On vole plus qu’on ne navigue.

Malgré les difficultés, les sensations nouvelles sont très vite au rendez-vous. On se retrouve en hauteur, notre perception de l’espace change, plus un bruit, pas un sillage dans l’eau.

Quelques conseils essentiels pour progresser rapidement en foil

Pour progresser rapidement, il faut s’entraîner encore et encore. Le moniteur fixe toujours des objectifs atteignables aux pratiquants pour qu’ils restent motivés. Dans tous les cas, il ne faut pas chercher à décoller avant de maîtriser complètement la navigation planche collée à l’eau.

Session de Windsurf Foil ByLoicOlivier

Au fur et à mesure, on dompte l’outil et on maîtrise sa vitesse.

La clé, pour le foil, c’est de garder un bon appui sur sa jambe avant, regarder le plus loin possible vers l’avant et lâcher prise… sans lâcher sa voile. En quelques séances, il sera possible de profiter de la sensation de vitesse, voire d’effectuer ses premiers vols.

Le plaisir de prendre de la vitesse

Le foil permet d’atteindre la vitesse de 15 à 20 nœuds pour les meilleurs débutants, 30 nœuds pour les sportifs aguerris et jusqu’à 40 pour les professionnels.
La zone exploitable est multipliée par 5 par rapport aux pratiques classiques, ce qui donne encore davantage de sensation de liberté sur un support qui nous laisse croire à un voyage en tapis volant.

Windsurf foil à Bombannes (8)

 

Clément Rémy

À propos de l'auteur :

Passionné de nautisme et de glisse. Moniteur de voile. Fan d'adrénaline et des des sports outdoor en général. La créativité et l'innovation m'aident chaque jours à relever de nouveaux défis et toujours dans la bonne humeur.  Voir l'auteur >

Partager

Imprimer Partager par mail Facebook Twitter Google +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *