Moniteur de ski hors-piste - Matériel DVA / ARVA
Accueil > Haute Montagne > Les points de sécurité essentiels en ski hors-piste

Les points de sécurité essentiels en ski hors-piste

Que l’on ait bien suivi tous les conseils pour débuter en Hors-piste ou que l’on soit déjà expérimenté, nous ne le répétons jamais assez : la pratique du ski hors-piste est dangereuse .
Si le risque zéro n’existe pas, vous devez prendre toutes les précautions possibles pour vous assurer un maximum de sécurité lors de vos sessions.

Check-list du matériel à vérifier avant de partir


1 – Le Détecteur de Victimes d’Avalanche (DVA)

dva arva - sécurité horspiste
entrainement dva arva pelle sonde

Même si vous restez proche du domaine skiable, vous devez toujours prendre un DVA, type ARVA ainsi qu’une pelle et une sonde lorsque vous partez en hors-piste. Mais ce n’est pas tout ! Vous devez aussi savoir vous en servir correctement et vous entraîner régulièrement à détecter quelqu’un sous la neige. Si l’un de vos amis est victime d’une avalanche, les secondes seront comptées et vous n’aurez pas le droit à l’erreur.

2 – Le matériel de ski & liste de vérifications

N’oubliez pas de vérifier vos fixations car leurs réglages ne sont pas les mêmes que pour le ski sur piste. En général, il faut les resserrer pour éviter de déchausser dans la poudreuse ce qui peut entraîner des chutes et des risques inutiles dans certains passages. Pour vous aider, il existe des normes iso pour régler les fixations en fonction de votre taille, de votre poids et de votre niveau.

ski horspiste - ski fats materiel horspiste

3 – Les numéros de secours

Enfin, n’oubliez pas de prendre avec vous un téléphone portable afin d’alerter rapidement les secours en cas d’accident.

Vous pouvez appeler le 112 mais n’oubliez pas de prendre également le numéro du service des pistes du domaine sur lequel vous vous trouvez.

Dans certains cas, ils seront plus rapides à arriver.


Se renseigner sur les conditions météo et ne pas hésiter à renoncer


Toujours avant de partir, vous devez absolument vous renseigner sur les conditions météo et l’état du manteau neigeux. Ne partez que si la visibilité est et restera bonne car il est très facile de se perdre, même à quelques mètres des pistes.

randonnee ski - ski de rando

Concernant le risque d’avalanche, consultez le bulletin de risques avalanches (BRA) des stations et notamment le drapeau qui indique le niveau de risques sur une échelle de 1 à 5. Vous pouvez vous reporter aux explications données par meteofrance pour l’interpréter. N’hésitez pas également à demander leur avis aux pisteurs qui suivent jour après jour l’évolution du manteau neigeux.

Si vous avez un doute, renoncez !

horspiste - skieur horspiste

Vous devez vous demander si les conditions sont réunies pour le hors-piste à trois moments-clés  : à la maison quand vous planifiez votre itinéraire, lorsque vous arrivez sur le domaine et que vous prenez les informations sur les risques du jour et enfin, lorsque vous arrivez au sommet de l’itinéraire. A chacune de ces étapes, n’hésitez pas à remettre votre sortie à plus tard au regard de ce que vous observez mais aussi d’autres facteurs : votre ressenti par rapport à vos compagnons, votre forme, le matériel etc. La qualité principale d’un skieur est de savoir renoncer !


Pendant la descente : restez vigilant


Si vous partez sur un itinéraire que vous ne connaissez pas, faites-vous accompagner par un guide ou moniteur de ski  ! Cela vous évitera de vous perdre ou de prendre des risques inutiles face aux dangers que vous pouvez rencontrer : crevasses, rochers, etc.

Pendant la descente, la règle principale, c’est de ne jamais s’engager tous en même temps dans la pente. Vous devez descendre un par un, en gardant toujours un œil sur celui qui est en train de skier.

ski de rando- traverséee des aiguilles rouges2-fred LOOS

Nous avons également l’habitude de dire que le manque d’imagination tue en montagne. Restez toujours vigilant et essayez d’anticiper le plus possible ce qui pourrait vous arriver : où vais-je atterrir en cas de chute ? Est-ce que je ne risque pas de sauter une barre rocheuse ? Y’a-t-il des rochers qui affleurent ? Savoir diagnostiquer ces dangers objectifs est du ressort de l’expérience.

Enfin, gardez à l’esprit qu’un niveau de risque faible ne signifie absolument pas qu’il n’y a aucun risque. Pour preuve, la majorité des accidents arrivent alors que le niveau de risque est de 2 sur 5, niveau qui concerne la moitié des journées de ski de l’année !

Pour finir, souvenez-vous de cet adage que l’on connaît bien en montagne : « Un bon guide est un vieux guide ».

Si vous n’avez jamais fait de ski hors-piste, nous vous conseillons de suivre un stage encadré : 

Stage de ski hors-piste pour débutant

freerando col du passon - ski hors-piste - grands montets
Après un apprentissage des fondamentaux de la sécurité en hors-piste : s’équiper, déchiffrer les bulletins météo / avalanche vous aborderez dans les meilleures conditions vos sessions de ride en pleine nature sauvage au plus près des neiges les moins pratiquées des domaines pour y marquer votre propre trace.

 

Julien Miller

À propos de l'auteur :

Moniteur de ski et guide de haute montagne je vis ma passion de l'altitude toute l'année. Guide à Argentière dans la vallée de Chamonix je voyage également partout ailleurs dans le monde pour explorer sans cesse de nouveaux territoires.  Voir l'auteur >

Partager

Imprimer Partager par mail Facebook Twitter Google +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *