le top 5 des destinations les plus froides
Accueil > Trek et randonnée pédestre > Notre top 5 des destinations du cercle polaire

Notre top 5 des destinations du cercle polaire

Vagues glacées, cascades gelées… Chaque hiver, ces images spectaculaires en provenance du grand nord font le buzz et nous laissent… pantois ! Mais, à quoi ressemblent vraiment les contrées les plus frigorifiantes ? Pour le savoir, il faut aller voir. Voici donc nos suggestions d’exploration.

Islande, et les aurores boréales

Située à proximité du cercle polaire, l’Islande est un spot parfait pour observer les aurores boréales, en automne comme en hiver.

L’été, un autre jeu de lumières prend le relais : quand le soleil de minuit brille 24/24.

L’Islande est un véritable hotspot de l’activité géologique .

30 volcans sont entrés en éruption au cours des deux derniers siècles !

Parmi eux, la magnifique caldeira de Krafla, proche des rives verdoyantes du lac Myvatn. Geysers, fumerolles, piscines géothermiques où il fait bon piquer une tête, ou encore impressionnantes chutes d’eau comme celles de Dettifoss et Godaffos située à l’extrême nord de l’île…

Chute d'eau au nord de l'île voyage en Islande

On en prend plein les yeux… et plein les narines avec cette étrange odeur de souffre propre à l’eau volcanique !

Si les arbres se font rares, les paysages désertiques semblent tout droit sortis des romans de J.R.R. Tolkien.

Paysage désertique en Islande

On ne se lasse pas d’arpenter le massif tourmenté de Landmannalaugar, les plages de sable noir et les falaises en basalt de Vik, ou encore Vatnajöküll, le plus vaste glacier d’Europe.

Plage de sable noir voyage en Islande

A savoir : 

Langue parlée : l’islandais, l’anglais est aussi largement parlé dans le pays.
Décalage horaire : -02h00 en été ; -01h00 en hiver
Meilleure période pour y aller : de juin à août. Partez bien équipés car les températures peuvent être proches de 0°C en altitude et les pluies sont assez fréquentes. Aussi, certaines pistes intérieures et refuges sont parfois fermés en juin et souvent septembre, cela vaut donc le coup de se renseigner auparavant.
Document de voyage : passeport ou carte d’identité valide pendant la durée du séjour
Vaccins : aucun

Laponie, la magie du nord

Berceau du père Noël, des troupeaux de rennes et du dernier peuple autochtone d’Europe, la Laponie est une terre envoûtante. Froide, feutrée et enneigée pendant les longs hivers.

Aurore boréale en Laponie pays du père noël

Rougeoyante à l’automne, quand les arbres changent de couleur pendant la semaine de « ruska ». Printanière quand, au cœur de l’été, le soleil ne se couche plus.

Quand il fait bon et beau, c’est à pied ou en VTT qu’on explore la toundra arctique et les forêts de bouleaux. Mais on préfère le canoë pour découvrir les rivières Utkujoki et Muonio se faufilant entre collines et prairies verdoyantes.

Sensations fortes garanties dans les rapides d’Äijäkoski !

Elan Renne de Laponie

Et pour observer les élans, les ours et autres créatures qui peuplent la forêt, rien ne vaut une nuit d’observation dans une cabane d’affût.

L’hiver, c’est le moment de chausser les raquettes ou les ski nordiques pour randonner à travers la forêt boréale. Ou bien pour s’essayer aux joies du mushing.

Randonnée Raquettes en Laponie

La Laponie, c’est aussi la terre des Samis : un peuple millénaire qui vit de l’élevage de rennes et dont l’histoire est étroitement liée au site de Mukkaharjut. Et l’expérience ne serait pas complète sans une pause typiquement scandinave, été comme hiver : le sauna !

A savoir :

Langue parlée : le suédois, le finnois, le saami, l’anglais dans les coins touristiques
Décalage horaire : aucun en Suède, +1h00 en Finlande
Meilleure période pour y aller : juin à août. En hiver, les jours sont très courts. L’air est sec, mais les températures descendent jusqu’à -20°C.
Document de voyage : passeport ou carte d’identité valide pendant la durée du séjour
Conseil santé : se protéger des tiques en portant des vêtements longs et en inspectant sa peau après une balade en campagne.

Spitzberg, au pays des glaces

C’est parti pour l’archipel reculé et mystérieux du Svalbard, situé à seulement mille kilomètres du Pôle Nord ! A Longyearbyen, ville principale de l’île de Spitzberg, règne une atmosphère d’aventure : c’est d’ici que partent toutes les expéditions polaires.

L’Isfjord est un lieu fantastique à découvrir en kayac de mer, avec en prime la sensation grisante de naviguer entre les icebergs.

Kayak de mer au pays des glaces Spitzberg

Le magnifique glacier de Svea, l’un des plus actifs de l’archipel est incontournable : on l’entend craquer et fondre, à mesure que les séracs s’effondrent dans la mer. C’est aussi l’occasion de faire connaissance avec les habitants des lieux : renards polaires, phoques et toute une ribambelle d’oiseaux marins.

Ours polaire Spitzberg

Admirer les montagnes polaires depuis les hauteurs vaut aussi son pesant d’or. Plus loin, la baie d’Ekman offre un magnifique panorama sur les montagnes abruptes et dépouillées alentours : un coin parfait pour de longues balades à pied.

Baie d'Ekman Spitzberg

A savoir :

Langue parlée : le norvégien, l’anglais dans les lieux touristiques
Décalage horaire : aucun
Meilleure période pour y aller : avril à août.
Document de voyage : passeport ou carte d’identité valide pendant la durée du séjour
Conseils pratiques : se munir de cartes locales (et d’une lampe de poche !), car peu ou pas de réseau GSM hors des centres urbains. Question météo : le gouverneur de Svalbard publie des alertes ici (site en anglais)
https://www.sysselmannen.no/en/

Groenland, voyage aux antipodes

Direction : le deuxième plus grand inlandsis du monde ! Recouvert à 80 % de glace, le Groenland dévoile des paysages à couper le souffle.

Groenland recouvert de glace

Le clou du séjour ? La grande baie de Disko débouchant sur le magnifique fjord glacé d’Ilulissat, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Pour admirer sous tous les angles ces incroyables coulées de glace et innombrables glaçons, rien ne vaut une belle longue randonnée.

Seulement 350 m de dénivelé, c’est faisable !

Les hauteurs de l’île de Disko réservent de belles surprises aux promeneurs : formations volcaniques apparentes, glacier de Lyngmark aux reflets bleutés. Un must à ne pas louper !

Parfois, on peut voir les baleines dans le fjord de Pakitsok. Pour les approcher au plus près, il faut y aller en kayac et zigzaguer entre les icebergs.

Iceberg Groenland Fjord de Pakitsok

On peut aussi les apercevoir depuis la côte, en certains points stratégiques d’observation.

Avec ses 56 000 habitants (l’équivalent de la ville de Cholet !), le Groenland est un territoire peuplé. L’occasion de s’en rappeler, en se promenant à Oqaatsut, un petit village traditionnel de… 60 âmes.

A savoir :

Langue parlée : le groenlandais, le danois, l’anglais dans les lieux touristiques
Décalage horaire : -4 h
Meilleure période pour y aller : juin à août
Document de voyage : passeport ou carte d’identité valide pendant la durée du séjour
Conseil santé : prévoir de l’anti-moustique et des pastilles pour purifier l’eau

Alaska, l’autre frontière

Grand comme trois fois la France, l’Alaska est un véritable paradis terrestre. On y recense pas moins de 100 000 glaciers, 12 000 rivières, 35 000 grizzlys et 150 000 élans !

Panorama Alaska paradis terrestre

La meilleure saison pour profiter de la vie sauvage, c’est l’été ! Le mont Denali (ex-Mont McKinley) qui culmine à 6194m offre de belles randonnées et l’occasion de camper en pleine nature. En kayac ou en bateau, on explore le parc national de Kenai Fjord aux 40 glaciers et aux forêts luxuriantes.

Glaciers Parc national Kenai Fjord en Alaska

Pour les pêcheurs les plus téméraires, la rivière Kenai héberge les plus gros spécimens de saumon chinook au monde. Mais on peut aussi se rabattre sur la pêche à la truite. Et pour les amateurs d’adrénaline, direction :

Six Mile Creek, pour une excursion en rafting de catégorie 4 ou 5

Un peu plus loin, on jouera aux chercheurs d’or en tamisant la rivière.

Si vous voulez voir des ours attraper du saumon entre leurs griffes, il faut aller au parc national de Katmai ou bien sur l’île Kodiak, qui recense plus de 240 espèces d’oiseaux : aigles, macareux et grande diversité de canards. En mars-avril, des milliers de caribous se déplacent vers le nord, à la recherche de nourriture.

Baleines grises Alaska

Tandis qu’au printemps, les baleines grises migrent vers les eaux prolifères de la mer de Beaufort et la mer de Chukchi.

Question glaciers bleutés, ceux de la baie du Prince William valent le détour. Et celui de Mendenhall, l’un des plus beaux d’Amérique du nord, est ouvert aux visiteurs toute l’année.

Spot de glisse ski et snowboard en Alaska

Car en hiver aussi, l’Alaska vaut d’être vécu. Amateurs de ski et de snowboard, vous avez déjà rejoint les spots de glisse en hélicoptère ? ! Pour ceux qui préfèrent le ski nordique, les chemins balisés ou vierges de toute trace sont nombreux : Tony Coastal Trail à Anchorage, Birch Hill Recreation Area à Fairbanks ou encore Eaglecrest Ski area à Juneau.

Course de chiens de traineau en Alaska

Enfin, c’est l’occasion rêvée de vous essayer à la course de chiens de traîneaux, d’admirer le talent des sculpteurs de glace, ou tout simplement de contempler les aurores boréales.

Aurore boréale en Alaska

A savoir :

Langue parlée : l’anglais
Décalage horaire : – 10 heures
Meilleure période pour y aller : été ou hiver
Document de voyage : passeport électronique ou biométrique en cours de validité + formulaire ESTA à remplir impérativement en ligne, ou passeport ancienne génération + visa touristique
Conseil pratique : pour observer la faune et la flore, amener une paire de jumelles

Laurene Mainguy

À propos de l'auteur :

Je rédige de nombreux articles en collaboration avec les experts et passionnés du blog.  Voir l'auteur >

Du même auteur

Partager

Imprimer Partager par mail Facebook Twitter Google +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.