Comment assurer sa sécurité pendant un trail
Accueil > Trail & Running > Trail : quelles sont les règles de sécurité de la course nature en montagne ?

Trail : quelles sont les règles de sécurité de la course nature en montagne ?

Courir en montagne est bon pour le corps et l’esprit. Cependant, si vous êtes habitué à la course en ville, vous devez savoir que ces pratiques ne sont pas tout à fait les mêmes.

Plus exigeant physiquement, l’environnement particulier de la course en montagne exige également de suivre quelques règles pour assurer sa propre sécurité.

Une bonne préparation physique à la course en montagne

souplesse course trail - travailler assouplissementPour ne pas se blesser lors d’un trail en montagne, il faut être bien préparé physiquement. Nous vous conseillons de vous renforcer musculairement sur l’ensemble du corps avant de partir pour des courses de plusieurs heures. De plus, n’oubliez pas de travailler également votre souplesse : la course en montagne demande une certaine adaptabilité et sollicite énormément la flexibilité de la cheville par exemple.

prise avant pied course - trail montagneEnsuite, la technique de course est importante : la prise de pied doit être réalisée sur l’avant du pied et non sur le talon pour éviter les impacts au niveau de la hanche, du genou et du dos et prévenir les traumatismes. Si cette consigne vaut pour la course en ville, elle est encore plus pertinente sur un terrain escarpé.

Enfin, votre entraînement doit être raisonné et, comme pour tous les sports, vous devez vous aménager des phases de repos et de récupération.

Suivre les règles de sécurité élémentaires en montagne

La montagne est un environnement particulier : la météo et le relief y sont changeants.

pratiquer trail seul - course montagneLa première règle de sécurité en montagne est de ne jamais partir seul. Cependant, le trail peut avoir un côté extrêmement grisant pratiqué en solo. Si vous voulez vous entraîner sans partenaire, nous vous conseillons donc de toujours avoir avec vous un téléphone portable et surtout, de prévenir une personne de votre entourage de votre itinéraire et du temps que va durer votre sortie.

N’oubliez pas de regarder la météo avant de partir et de prévoir d’emporter du matériel en fonction de celle-ci. Contrairement à la course à pied, la course en montagne demande d’avoir toujours avec soi en sac à dos comprenant à minima de l’eau, de la nourriture, une couverture de survie, une veste et des protections solaires. Souvenez-vous que la température va baisser en altitude, vous pouvez donc prendre un T-shirt de rechange à mettre au moment de la descente, pour éviter de prendre froid.

parcours trail montagne - topographieEnfin, si vous partez en trail long, renseignez-vous sur l’état de votre parcours. En début de saison, vous pouvez rencontrer des névés et vous aurez peut-être besoin d’une corde ou de piolets pour les traverser.

Courir en groupe : quelques conseils supplémentaires

Courir en groupe est toujours une source supplémentaire de motivation et engendre un peu de compétition, même en entraînement. Attention cependant à ce que cette émulation ne soit pas trop forte, au risque de vous faire oublier le danger !

Lorsque vous courrez en groupe, désignez un leader qui conduira la sortie, connaît bien l’itinéraire et le temps prévu pour le réaliser et qui sera capable de prendre les choses en main en cas de problème.

Faites également attention à ce que l’itinéraire choisi soit adapté au niveau des plus faibles car sur certains passages, il est difficile de faire demi-tour. Si vous sentez qu’un membre arrive à ses limites, n’hésitez pas à ralentir le rythme, voir à marcher pendant un moment.

Enfin, si vous participez à des trails compétitifs et organisés ou à des ultra-trails, les organisateurs gèreront une partie de la sécurité. Pour le reste, nous vous invitons à prendre connaissance de nos conseils sur la logistique en trail.

initiation trail montagne

Stages de trail : découvrir ou se perfectionner en course nature

La montagne n’est pas toujours un terrain facile pour les débutants et un stage d’initiation au trail vous permettra de découvrir ses spécificités en toute sécurité. A la fin de votre semaine d’entraînement, un objectif d’une vingtaine de kilomètres vous permettra de vous tester sur ce nouveau terrain de jeu !

À propos de l'auteur :

Fortement impliqué dans le développement du trail je m'efforce de vous transmettre cette passion. Accompagnateur en montagne, créateur de nombreux stages et d'une école de trail, je suis aussi président du club des sports de Chamonix à titre bénévole et directeur de l'UCPA Argentière.  Voir l'auteur >

Partager

Imprimer Partager par mail Facebook Twitter Google +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *