Tutoriel freestyle-les rotations
Accueil > Freestyle > Tutoriel ski et snowboard freestyle N°3 : comment lancer une rotation

Tutoriel ski et snowboard freestyle N°3 : comment lancer une rotation

Dans ce troisième tuto, l’objectif est de découvrir comment créer des rotations.

La rotation est l’une des images fortes du freestyle. A partir d’un appui au sol, le haut du corps, lancé en rotation entraîne le bas du corps grâce au tonus et à un indispensable gainage.

rotation flat - appui sol

En mobilisant les jambes, vous devez créer un appui sur la neige par une prise de carre en évitant les inclinaisons du haut du corps. A ski, la prise de carre doit être interne grâce à un écartement des pieds ou par les deux carres gauches ou droites.

En snowboard, côté frontside pointe de pied, la carre est souvent ancrée dans la neige en appui coupé. Côté backside / talon, la prise de carre est moins franche lors du déclenchement.

rotation freestyle bras

Pour créer la rotation, pensez à écarter les bras. Couplés aux épaules et au buste, ils vont donneront l’énergie pour tourner de 180° à bien au-delà.

saut freestyle rotation - armement bras
rotation snowboard - bras épaules

Dans un premier temps, les bras réalisent ensemble une amorce, un armement de plus ou moins un quart de tour en opposition au sens de la future rotation.

Dans un deuxième temps, celui du déclenchement, les bras, les épaules et le buste entrent en rotation. Au même moment, vous devez réaliser votre poussée sur les jambes. Avec le gainage, les pieds sont immédiatement soulevés pour ne pas laisser vos skis ou votre snowboard au contact de la neige.

La vitesse et l’amplitude de cette gestuelle influence la quantité de rotations.

rotation ski - repere visuel regard

La tête, qui est en accompagnement ou à l’opposé du sens de rotation contribue à créer ou à temporiser un départ en rotation dès le déclenchement, à entretenir, relancer, ralentir ou stopper le mouvement lors de la phase aérienne, ou enfin  à stabiliser le haut du corps lors d’une réception ou à la fin d’un mouvement en flat.

La tête est principalement responsable des sous-rotations ou sur-rotations, même si les bras ou les jambes peuvent vous aider à accélérer ou ralentir. Ainsi à skis comme en snowboard, selon le sens et le nombre de tours que l’on veut faire, l’ancrage visuel est une garantie de contrôle et de stabilité sur la réception.

Le regard peut être orienté vers l’avant dans le sens de glisse. On parle alors de réception ouverte. Ou alors orienté vers l’arrière, dos au sens de la glisse pour une réception fermée.

rotation snowboard arriere - repere visuel regard

Dès que vous touchez le sol, relevez la tête et fixez un point éloigné pour éviter de casser le buste.

rotation ski freestyle regard

Lors de la phase aérienne, votre regard ne pourra être fixé sur la réception comme lors d’un saut droit : il sera très souvent abaissé vers vos skis ou votre planche, un peu plus à droite ou à gauche selon le sens de rotation. C’est la vision périphérique qui vous apportera les informations sur les mouvements, les vitesses, la hauteur et le déplacement.

Pour la réception, pensez toujours à fléchir les jambes pour vous amortir et évitez les fautes de carres.

rotation snowboard - flechissement reception

N’hésitez pas à perfectionner votre gestuel sur les pistes et leur environnement avant de vous diriger vers le snowpark.

Pour en savoir plus sur les techniques spécifiques au ski et au snowboard, rendez-vous dans les tutoriels n°9, 10 et 11.

En résumé :

  • Pensez à votre appui sans inclinaison
  • Déclenchez votre rotation avec le haut du corps
  • Soyez tonique !

 

N’hésitez pas à lire nos autres tutos freestyle

Robin Ledieu

À propos de l'auteur :

Moniteur de ski, passionné de snowboard et formateur freestyle de l'école de ski de l'UCPA, j'espère que mes conseils te permettront de lancer tes premiers tricks et de progresser.  Voir l'auteur >

Partager

Imprimer Partager par mail Facebook Twitter Google +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *